Day 8 : dans la peau d’une locale à Joao Pessoa

coupe-du-monde-2014-bresil-57

Le Brésil est surprenant! C’est un grand pays avec diverses industries fleurissantes. Contre toute attente, le petit-déjeuner servit le matin est fait avec des produits locaux et frais. Jus de goyave, d’orange, de cajou, fruits de la passion… tous ces fruits que nous délaissons dans nos îles au profit de produits importés. Eux ils font marcher leur économie locale. Un exemple à suivre.

coupe-du-monde-2014-bresil-58 coupe-du-monde-2014-bresil-59

Pas mal la vue de l’hôtel! Je me sens vraiment bien au Brésil.

coupe-du-monde-2014-bresil-60

J’adore aller là où vont les locaux en voyage car on a le meilleur rapport qualité. Donc, après les conseils de l’hôtel me voici dans ce restaurant de Churrasco (barbecue brésilien) à volonté à 15 minutes à pieds. Mais arrivée sur place, je lis la carte et je vois Churrasco + sushis + buffet de salade + dessert pour R$27 soit 8,9€. Je suis rentrée pour demander si ce prix était bien réel, on me dit oui. Avant de m’asseoir, je demande à un autre serveur le prix sans le mentionner cette fois. Lui aussi me confirme que c’est bien le prix. Je n’y crois vraiment pas. J’adore la viande donc pour en pour en profiter un maximum, l’accompagnement idéal était la salade. Le serveur a dû halluciner de voir le nombre de fois qu’il est passé me servir de la viande! Le tout accompagné de jus de maracuja (fruit de la passion). C’est intéressant de voir qu’ils utilisent la même appellation qu’en Guadeloupe pour ce jus. Un régal! C’était l’ambiance idéale en attendant le match Allemagne vs Portugal.

Day 7 : en route pour Joao Pessoa

Pour m’évader  un peu de l’ambiance survoltée liée à la Coupe du Monde et aussi pour éviter de payer des fortunes en hôtel car le prix dans les villes hôtes ont flambés, direction Joao Pessoa. Cette ville étant à mi-chemin entre Recife et Natal, là où aura lieu le prochain match du Japon, était la destination idéale et en plus peu cher et en bord de mer.

coupe-du-monde-2014-bresil-51

A chaque jour sa mission et aujourd’hui c’était l’achat des billets de bus qui s’est passé sans encombres malgré mon niveau 0 en portugais. coupe-du-monde-2014-bresil-52Quand on regarde la carte du Brésil, tout à l’air proche mais la réalité est toute autre. Entre Recife et Joao Pessoa : 2 heures de bus. Pour 27.80 réals (moins de 9 EUR) l’aller-simple, j’ai été surprise par la ponctualité et la modernité du bus. Ce réseau est très développé dans le pays et les Brésiliens l’utilisent beaucoup.

coupe-du-monde-2014-bresil-54coupe-du-monde-2014-bresil-55coupe-du-monde-2014-bresil-53

Arrivée à destination, j’allume la télévision et que vois-je? Ici même les prêtres suivent et supportent officiellement l’équipe nationale. Je disais dans un article précédent que le foot était une quasi-religion. La frontière foot/religion est vraiment infime. C’est un autre état d’esprit.

coupe-du-monde-2014-bresil-56

France vs Honduras dans un bar devant l’hôtel comme une locale! La classe!

Day 6 : Japon vs Côte d’Ivoire – Arena Pernambuco

coupe-du-monde-2014-bresil-50

Heure H-7! Préparation de mon uniforme aux couleurs du Japon. Quelques fois, il faut ruser pour obtenir ce que l’on veut. Donc  des Antilles, je pense que c’était sans doute la façon la plus simple d’obtenir des billets car chaque zone se voit en attribuer un certain nombre. Vue la demande faible comparé à l’offre, j’avais toutes mes chances d’avoir des billets, en plus, le Japon est mon pays d’adoption donc cela tombait bien.coupe-du-monde-2014-bresil-32

Billet en main!  C’est bien réel! Je suis au Brésil pour la Coupe du Monde de Football et je vais assister à mon premier match.

coupe-du-monde-2014-bresil-33 coupe-du-monde-2014-bresil-34 coupe-du-monde-2014-bresil-35 Dans le bus direction le stade. Il y avait même une star de cinéma Japonaise des années 80-90 du nom de Ishida Junichi, assis juste devant moi. Si cela tenais qu’à moi j’aurai préféré Takeshi Kaneshiro ou Asano Tadanobu que j’adore! Mais bon, on ne peut pas tout avoir.

coupe-du-monde-2014-bresil-37 coupe-du-monde-2014-bresil-38         Arrivée devant le stade!  coupe-du-monde-2014-bresil-39

coupe-du-monde-2014-bresil-40coupe-du-monde-2014-bresil-41

Les supporteurs Japonais se sont bien faits remarqués pour le plus grand plaisir des Brésiliens qui prenaient la pause avec San Goku ou un personnage de Pokemon entre autres. Malgré la pluie, l’ambiance était bonne enfant.coupe-du-monde-2014-bresil-43coupe-du-monde-2014-bresil-43coupe-du-monde-2014-bresil-42

Malgré le monde, l’entrée dans le stade c’est déroulé assez rapidement, dans le calme et sans incident, même pour la fouille. Je dois avouer que j’appréhendais un peu cette étape. Cette ambiance entre appréhension et beaucoup d’excitation m’a rappelé le concert de Michael Jackson auquel j’ai assisté le 27 juin 1997 au Parc des Princes à Paris. coupe-du-monde-2014-bresil-44

Pas mal la vue de mon siège!

coupe-du-monde-2014-bresil-47

Les supporteurs de la Côte d’Ivoire étaient très peu nombreux mais ils mettaient une ambiance de folie.

coupe-du-monde-2014-bresil-48Il est 22h, le match est sur le point de commencer. C’est le seul et unique match de tout le tournoi qui s’est déroulé à une heure aussi tardive. Etrange décision quand on voit que Recife, est considéré comme une des villes les plus dangereuses du Brésil. coupe-du-monde-2014-bresil-46

coupe-du-monde-2014-bresil-4940267 spectateurs, je ne m’y attendais pas! Tout comme je ne m’attendais pas à ce que le Japon qui a mené au score pendant longtemps perde. Tout le match à basculé avec l’entrée sur le terrain vers la fin du jeu de Didier Drogba! L’ambiance était survoltée! Résultat Japon 1 vs Côte d’Ivoire 2. La note positive dans cette situation, c’est que je peux dire que j’ai vu une grande star internationale du foot actuel. Cela me fais aussi pensé que j’ai visité son pays en 2008.

Day 5 : Recife, changement de quartier

coupe-du-monde-2014-bresil-26C’est la vue du nouvel l’hôtel!J’adore!

Cependant, même si l’hôtel est agréable et a une belle vue, il est situé près d’un quartier qui me parait peu fréquentable la nuit. C’est le genre de facteurs inconnu que l’on ne peut deviner à l’avance lorsqu’on réserve sur internet. coupe-du-monde-2014-bresil-27

coupe-du-monde-2014-bresil-28Voitures aux couleurs du Brésil!coupe-du-monde-2014-bresil-29

Pub ambulante à vélo! Chaque pays réserve son lot de découvertes, c’est pour cela que j’adore voyager. Cela bouscule tous les acquis que l’on peu avoir du fait de sa culture propre.coupe-du-monde-2014-bresil-30

Espagne vs Hollande dans un bar près de l’hôtel!
5-1 !(◎_◎;)coupe-du-monde-2014-bresil-31

Full moon. J’adore contempler le ciel!

Day 4 : Recife, match d’ouverture Brésil vs Croatie

coupe-du-monde-2014-bresil-25En premier lieu je voulais regarder le match à l’hôtel! Mais l’ambiance semblait un peu froide!

Le match étant assez tôt, finalement j’ai atterri dans un petit bar très local au coin de la rue! J’ai vraiment pu ressentir tout l’amour des Brésiliens pour le foot! Ce n’est pas un sport mais une vraie religion ici!

Hommes et femmes sont à 200% derrière leur équipe! Neymar Jr est le chouchou! Tout le monde portait des uniformes à son nom.

C’était une superbe expérience!

Day 3 : Olinda

Moins d’une heure en bus local au départ de Recife et c’est un vrai voyage dans le temps que me réservait la ville de Olinda.

coupe-du-monde-2014-bresil-19coupe-du-monde-2014-bresil-20coupe-du-monde-2014-bresil-21Quel pla     isir de se promener dans les rues de ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO! coupe-du-monde-2014-bresil-22coupe-du-monde-2014-bresil-23

Le temps c’est vraiment arrêté. Ce mignon toutou, qui ressemble à Branchée, la chienne que j’ai eu pendant mon adolescence, se repose tranquillement, loin de la ferveur de la Coupe du Monde.coupe-du-monde-2014-bresil-24

Ce qui est frappant avec le Brésil, c’est que la nature, même sauvage, est si proche! Ce petit singe était proche des habitations dans les rues de Olinda!

Day 2 : Recife

coupe-du-monde-2014-bresil-12 A Boa Viagem la mer n’est pas loin! Cela fait du bien de se retrouver en bord de mer.coupe-du-monde-2014-bresil-13

Tout comme à St-Martin, les drapeaux brésiliens fleurissent ici! Les Brésiliens semblent être à fond dans la Coupe du Monde.coupe-du-monde-2014-bresil-16

Ne sachant pas comment cela se passe pour un grand évènement comme celui-là, j’ai préféré arrivé 5 jours à l’avance car on ne sait jamais à quel type d’imprévu on peut faire face. Si l’emploi du temps est trop serré, on va souvent aux devant de problèmes. La mission de ce jour : retirer les billets! Contre toute attente, elle fut remplie… en moins de 20 minutes! Le centre d’enlèvement était tout simplement désert!coupe-du-monde-2014-bresil-15

Mon premier billet : Japon vs Côte d’Ivoire! J’ai hâte!

coupe-du-monde-2014-bresil-18

Le quartier de Boa Viagem est très animé le soire et semble plus ou plus safe car on y rencontre des familles, des sportifs, des jeunes, des personnes âgées dehors en train de discuter, …

Petite balade le long de la plage mais je n’y tremperai pas le moindre orteil. En fait, cette mer que je contemple est…infestée de requins (Tubaron-mon deuxième mot de Portugais)!

Day 1 : Recife

coupe-du-monde-2014-bresil-7Arrivée à bon port : la ville de Recife pour les 5 prochains jours!

coupe-du-monde-2014-bresil-8Camouflage! (^∇^)

Il n’y a rien de pire dans un pays étranger que de ressembler à un touriste car on devient une proie facile. Recourir à un camouflage, tel qu’il soi, donnant l’illusion d’être une locale est le meilleur moyen d’éliminer au moins 50% des problèmes qui peuvent se profiler lorsqu’on est hors de son pays d’origine.  Une démarche assurée, même si on ne sait pas où on va, éviter les endroits inconnus la nuit,  faire attention aux gens que l’on fréquente, rester sur ses gardes, enlèvent, selon mon expérience, à eux seuls 40% de risques supplémentaires. Ainsi, on doit se préoccuper seulement des 10% de risques qui restent c’est à dire la part d’inconnu et d’imprévus que rien ne permet de prévenir. C’est déjà plus facile à gérer et permet en général de passer des vacances sans encombres même dans un pays dit “dangereux”. On verra comment ma théorie, déjà utilisée en Afrique, fonctionne au Brésil.

coupe-du-monde-2014-bresil-11

Les sandales ici au Brésil sont fun! J’ai craqué pour celles de la marque Ipanema, représentant le Japon.

Arrivée au Panama

L’avion est assez moderne mais c’est la première fois qu’on me sert un hamburger pour le déjeuner! Etonnant!

Je suis bien arrivée au Panama.

À première vue, Panama City c’est un peu Miami (gratte-ciel en bord de mer), New York (taxis jaunes) et la Guadeloupe (verdure & montagnes en même temps).

Le manque de temps ne permet pas d’aller au Canal de Panama!

Ce n’est que partie remise! (^_−)−☆

coupe-du-monde-2014-bresil-3

coupe-du-monde-2014-bresil-4

coupe-du-monde-2014-bresil-5

Jour J!!! Départ pour le Brésil via le Panama

coupe-du-monde-2014-bresil-2

Histoire de récupérer quelques miles Flying Blue, j’ai finalement choisi Copa Airlines, membre associé Skyteam, pour ce premier voyage au Brésil. Après une brève escale au Panama, direction la ville de Recife.

Avec pour seul vocabulaire en Portugais : Tudo Bem, j’espère que l’espagnol va me servir!

C’est l’inconnu total, donc quelques heures avant le départ, j’ai quelques appréhensions : sécurité, langue, gastronomie (quoique il semble il y avoir de la bonne viande là bas), logistique,…

Mais bon vaut mieux regretter d’avoir fait quelque chose que de ne pas l’avoir fait car on ne saura jamais comment cela aurait pu être. Avec le recul, le second est plus stressant!