Day 25 : je fais partie de l’élite, et vous qu’attendez-vous?

L’adrénaline étant retombée, le réveil fut difficile pour prendre l’avion ce matin à 9h. Heureusement que l’horloge interne existe car j’ai ouvert les yeux un peu avant 6h, juste le temps de me préparer, ma valise étant faite depuis hier et programmer une course Uber. Direction LAX Terminal 5.

Aujourd’hui ce vol est important moi dans mon parcours débuté sérieusement avec les miles l’année dernière. Je change enfin de statut au sein de Flying Blue. A moi le statut Élite Silver grâce à un seul et unique vol payé de ma poche pour cette année 2016. Le comment du pourquoi? C’est le résultat de la stratégie que j’ai mis au point quelques mois auparavant qui porte ses fruits. Qui dit statut Elite dit accès à des avantages comme des miles supplémentaires pour un même trajet, à partir de mon prochain vol j’aurai droit à 50 % en plus, l’enregistrement et l’embarquement prioritaire, un bagage en soute supplémentaire gratuit en autres. Ce n’est pas encore le saint graal au niveau du statut, le but ultime étant le statut Platinum, mais j’y travaille. Pas besoin de rouler sur l’or pour voyager, dans le confort en plus, il suffit d’utiliser sa tête et cela, au moins, est à la portée de tous, mon expérience est là pour en témoigner. Pour ceux que cela intéresse de voyager plus et quasi gratuitement et qui veulent en savoir plus sur les miles, contactez-moi via la rubrique profil.

C´est l’occasion d’essayer les sièges Comfort + sur Delta. Avec la mention Sky sur ma carte d’embarquement, j’ai été appelée après la classe First.  Avec plus de place pour les jambes, on voyage réellement mieux dans ces conditions, même pour 1h30 de vol, cela vaut le coup. 

image
De plus, un petit encas un peu plus sain que les traditionnels snacks est offert, j’adore!

image

San Francisco est déjà en vue! Génial!

image

Merci au commandant de bord et sa co-pilote.

image

En 2003, quand j’ai fait ma Summer Session à l’University of California Los Angeles, UCLA, mon premier choix, j’avais dans ma liste de substitution UC Berkeley. J’avais envie de voir ce à quoi cette ville étudiante ressemblait! De plus, mon meilleur ami qui avait choisi cette université m’en avait dit que du bien. Je comprend maintenant pourquoi. C’est calme, propre, beaucoup de restaurants sympas, de verdure, à côté de la mer, une ville comme je les aime. Le restaurant de spécialités de la Nouvelle-Orléans, elle aussi créole, a attiré mon attention mais était fermé exceptionnellement hier et aujourd’hui pour maintenance. Il sera ouvert demain donc ce n’est que partie remise. Mon choix s’est finalement tourné vers un restaurant thai où le repas qui était certes super épicé mais tout simplement délicieux. Quelques fois je me dis que je vis pour manger! Chaque plat est une aventure à découvrir dans choc gastronomique (un peu de retard pris dans l’écriture mais déjà pas mal d’articles donc à surveiller régulièrement).

Aujourd’hui, j’ai vraiment besoin de repos, donc au programme … balade sans but précis. Le campus de l’université de UC Berkeley s’y prête bien.

imageEn me promenant ici, je repense à mon expérience à UCLA. J’adore les campus américains grouillant de vie avec des étudiants des quatre coins du monde, ici en majorité asiatique, imageimageleurs beaux arbres, imageles écureuils, … imageUne petite pause sur la pelouse en mode étudiant que je ne suis plus depuis longtemps, s’imposait. imageMaintenant, direction la Marina de Berkeley. imageHistoire de prendre un thé chaud, mine de rien il fait 16 degrés, dans un cadre sympa avec la vue sur la Baie de San Francisco.

image

Je m’y suis rendue via Uber avec Mary. Ah Mary, elle a mis du temps à arriver, près de 10 minutes pour un itinéraire relativement simple, je voyais l’icône de sa voiture zigzaguer. C’était plus qu’intriguant! J’avais envie d’en savoir plus sur cette belle femme afro-américaine la cinquantaine. En fait, c’était son premier jour, elle avait commencé depuis 2 heures seulement mais avait déjà plus de 10 clients à son actif. Elle se familiarise encore avec l’équipement d’où l’icône de sa voiture qui se déplaçait dans tous les sens tel un jeu vidéo. Au fil de la conversation, elle m’a appris que son époux était de Sainte-Lucie, et oui tout près de la Guadeloupe et qu’elle l’avait rencontré sur un bateau de croisière aux Bahamas. Elle m’a beaucoup fait rire car quand elle a rencontré son mari à cause de l’accent Saint-Lucien elle ne comprenait rien à ce qu’il racontait mais est tombée amoureuse de lui il y a 22 ans de cela et qu’ils ont une fille de 16 ans. On ne sait jamais quand l’amour ou autre chose frappe m’a-t-elle dit donc il faut vivre aujourd’hui à fond, demain c’est un autre jour. Le tout en me demandant à moi qui visite Berkeley pour la première fois quelles directions il faut prendre. Inoubliable!

Gain de miles Flying Blue du jour : + 1170 dont 625 de miles statut

Instagram
Facebook
Facebook
YOUTUBE
RSS