Providenciales ou le tourisme-business

Il est temps de quitter Miami, la ville tentaculaire, pour la discrète, mais pas tant quand on voit ses performances, île de Providenciales, dans l’archipel de Turks & Caicos aux Antilles Britanniques.

IMG_1953

Ce n’est pas un archipel très connu parmi les Antillais des îles françaises à mon avis. Il est à 1h15 de vol au sud est de Miami, donc au sud-est des Bahamas, à mi-chemin au nord de Cuba et Haïti. Il y a 7 îles principales : Providenciales, North Caicos, Middle Caicos, East Caicos, Grand Turk, Salt Cay, South Caicos et de nombreux îlots. Ce sont des îles britanniques, on y parle anglais, on roule à gauche mais la monnaie c’est le dollar Américain.

IMG_1963

Avec ses 35000 habitants, c’est un lieu aussi très cosmopolite avec des locaux appelés “belongers” (descendants d’esclaves africains amenés par les Loyalistes après la révolution américaine et d’autres esclaves amenés des Bermudes, de République Dominicaine, de Cuba et d’autres îles afin d’exploiter le sel), des expatriés européens, américains et autres personnes du monde entier.

L’île de Providenciales a été développée de façon très organisée :

  • à l’ouest, l’aéroport et Downtown.

IMG_1966

  • au nord-est Grace Bay avec 99% des hôtels Resort, un petit village commercial et plus de 50% des 75 restaurants de l’île, ainsi que le golf.

IMG_2019

  • à l’extrême nord-est une zone résidentielle haut de gamme Emerald Point où on peut amarrer son bateau devant chez soi, cela va de soi.

IMG_2007

  • au sud-est, une autre zone résidentielle haut de gamme et le seul Resort de la zone The Shore Club qui est simplement magnifique avec mes sols en travertin. Ce penthouse de 3 chambres avec vue se loue à partir de 4500 USD en basse saison et plus de 10000 USD… la nuit, évidemment, en haute saison. Le personnel est au petit soin que l’on soit client ou simple visiteur. Je demande les toilettes on ne me dit pas de façon nonchalante que c’est par là mais l’employé quitte son poste pour m’accompagner à mi-chemin alors que c’est simple à trouver. Cela c’est du service. C’est un autre monde.

IMG_1970 IMG_1971 IMG_1985

Il y est aussi simple de s’y diriger avec une route principale ponctuée de ronds-points. Dans la zone de Grace Bay, je n’ai pas senti une once d’insécurité! Il y a un poste de police au cœur même du village. C’est organisé pour que les touristes du plus modeste au plus fortuné, principale source de revenus pour l’île, passent des vacances tranquilles et surtout reviennent ou recommandent l’île. C’est cElan le cœur d’un business. Il faut que les acteurs du tourisme de notre île comprennent que la destination Guadeloupe n’est qu’un produit parmi tant d’autres dans la Caraïbe avec une compétition féroce et qu’on doit élever notre niveau de service (hôtels, taxis, magasins, restaurants ou simples habitants car c’est l’affaire de tous) pour attirer et fidéliser une clientèle plus internationale à fort pouvoir d’achat. Quand je vois que l’office du tourisme dépense des sommes vertigineuses pour des spots publicitaires, très attrayants ma foi, alors que les bases même d’un tourisme traité comme un vrai business tourné vers un service de qualité, et non une industrie de servitude, ne sont pas acquises. L’éducation des jeunes générations mais surtout la formation du personnel, sont nos clés de succès car le tourisme est l’industrie du XXIème siècle. On n’a aucune autre industrie à forte valeur ajoutée donc on ne peut pas se permettre de passer à côté ou de perdre le tourisme et actuellement avec l’insécurité grandissante je ne sais pas où on va!

Instagram
Facebook
Facebook
YOUTUBE
RSS