Day 5 : direction Chicago via l’Indiana

L’objectif du jour : finir la traversée de l’Ohio, passer par l’Indiana toujours via l’interstate West 80 puis rejoindre Chicago via la 90, le tout avant 10h30 pour y remettre la moto.

Jusqu’à maintenant l’objectif du jour avait été atteint. Mais le voyage à moto comporte une variable en plus avec laquelle il faut composer : la météo. Les deux premiers jours mère nature a été clémente avec du beau temps tout le long mais aujourd’hui elle a décidé autrement avec la pluie.
C’est peut-être difficile à croire pour ceux qui ne sont jamais montés à moto mais avec la vitesse, les gouttes de pluie même les plus fines font aussi mal que des petites pierres. Même un papillon de nuit reçu sur la joue fait hyper mal, expérience vécue ce jour. Avec la multiplication des averses, devant trouver un abris dès que possible, la progression en pâti , l‘objectif du jour c’est vite retrouvé irréalisable. D’où l’importance de bien organiser un tel voyage et planifier, même si c’est difficile à quantifier, l’imprévu en ayant des jours de battements pour pouvoir faire face à la situation.

Qui dit objectif irréalisable dit extension de location. J’ai été agréablement surprise et rassurée de voir qu’aux États Unis l’on puisse tout réorganiser (rajouter un jour de location, prendre assurance, prévenir l’agence d’arrivée, payer…) en seul coup de fil et que tout sont pris en compte sur le champ. Pas besoin de repasser derrière.

Niveau paysages, j’ai eu droit aux exploitations de pommiers, mais encore du maïs et la patate douce. En parlant de maïs, il y a l’apparition de centres pivots gicleurs d’arrosage, machine assez impressionnante je dois dire. Mais dans l’Indiana, en se rappro

chant de Chicago, il y avait des fermes bovines, ovines, équines mais aussi de malls, des aciéries, et beaucoup d’aigles et de camions.

image

Ce fut une journée riche en rebondissements & moments marrants :

  • Hardee’s et ses hamburgers,… étonnamment bons & El Fast Burrito à découvrir dans choc gastronomique;
  • pause café à Starbucks où je commande un thé et je me dis ils sont trop forts ces Américains, ils n’ont même plus besoin des sacs à thé… et c’est en fait un café que j’ai reçu;
  • la découverte du distributeurs’ à … ketchup XXL, je pense sans me tromper qu’il y qu’ici que l’on voit cela;
  • la conduite en ville aux abords de Chicago n’est pas évidente cela me conforte d’avoir fait le choix de ne pas partir de Manhattan intra-muros d’entrée de jeu;
  • aux abords de Chicago, le GPS qui fait des siennes : prendre la sortie 43D alors que cela ne sert … strictement à rien car il faut aller tout droit. Même si la technologie avance, l’homme restera toujours nécessaire. Il faut aussi voir le positif dans tout car j’ai vu le Chicago résidentiel comme celui que l’on peut voir dans les films.

image

La leçon du jour : il faut rester flexible mais prudent à tous moments.

L’image marrante de la journée :

imageJ’ai adoré ce toutou! La classe, non?

Distance parcourue ce jour : 407 km.

Distance parcourue lors de l’étape 1/3 : Weehaken > State College > Maumee > Chicago : 1345 km sur 3 jours donc repos bien mérité à Chicago pour profiter un peu de la ville!

Gain de miles Flying Blue du jour : + 905