Day 11 : début de la route 66 à Chicago

Aujourd’hui ce fut le grand départ vers l’ouest des États-Unis via la route 66. La première étape fut de récupérer la seconde moto louée à Eagle Rider. Arrivée à l’agence, la Harley-Davidon réservée n’était pas disponible car ils sont à court de moto dans le sens Chicago-Californie. Première déconvenue de la journée ai-je pensé… jusqu’à ce que je vois le modèle proposé!

image

Une Indian Chief Vintage flambant neuve noire! La classe! Elle est beaucoup plus puissante, un peu plus de 1800 CC au lieu des 1600 CC environ de la Softail Heritage et surtout plus confortable et pratique car il y a en plus des sacoches il y a un porte bagage! Mais n’étant pas le modèle choisi au départ, j’ai en plus été remboursée pour l’option modèle garanti souscrite au départ pour avoir la Softail. J’adore le sérieux de cette entreprise! En même temps, il y avait un groupe d’une dizaine de français, eux aussi venus pour la route 66! On se reverra sur la route qui sait!

imageAfin de bien faire les choses, retour au centre de Chicago où se trouve le début de la route 66, repéré quelques jours plus tôt.

Au programme de l’étape 2, traversée de 7 états en 7 jours : Illinois, Missouri, Oklahoma, Texas, Nouveau Mexique, Arizona, Nevada.

Le tronçon de Las Vegas, jusqu’à Santa Monica en Californie constituera l’étape 3 finale.

Le premier constat, les abords des grandes villes comme Chicago sont embouteillés donc il n’est pas facile d’y naviguer. Quitter Chicago fut donc laborieux mais pas insurmontable.

Il y a du chemin à faire avant de lire Santa Monica sur les panneaux de signalisation. En mode nomade, il faut tout simplement aller le plus loin possible chaque jour avant la tombée de la nuit qui est vers 20h ici.

image

imageCette première journée, m’amena après 203 km à Pontiac, petite ville de 12000 habitants environ, pour passer la nuit. imageLà aussi pleins de champs de maïs!

Près de l’hôtel il y a un supermarché Walmart ouvert 24/7. J’ai été frappée par 4 choses :image

  1. la taille du magasin, on en voit même pas l’autre bout!
  2. la taille gigantesque des portions, exemple pizza qui doit faire plus de 60 cm de diamètre, la boîte d’une douzaine de donuts,…! On comprend mieux tous les problèmes d’obésité que connaît la population de ce pays.imageimage
  3. certains prix pratiqués sur certains articles sont dérisoires : le fameux maïs plantè de part et d’autres des routes avec ses épis à 10 cents de dollars pièce!image
  4. la quantité hallucinante d’articles dans ce magasin! Je n’ose même pas penser aux jours d’inventaire! On est vraiment dans une optique de surconsommation ici! Rien qu’à voir le rayon des produits frais, fruits, légumes, viandes,… le gaspillage me paraît vraiment très important! Gaspillage, grand fléau de nos sociétés modernes! J’ai adopté le système course 0 pertes, dont ils font la promotion ici, depuis bien longtemps, en n’achetant que ce que je vais réellement consommer, plus d’achats impulsifs! En ayant, les courses sous contrôle, c’est un geste simple mais efficace pour préserver notre planète!

Gains de miles Flying Blue du jour : + 2400